Rides du front

« J’ai le front marqué, comment effacer les rides profondes sur le front et entre les sourcils qui me donnent l’air sévère. »

Les rides du front sont la demande numéro 1 chez les patients âgés de 35-50 ans et il existe des traitements en médecine esthétique qui ont montré leur efficacité dans le traitement de cette zone du visage.

Souvent les femmes sont complexées par leur front trop marqué, alors la frange reste pour elles un moyen de dissimuler leurs rides.

Défatiguer un visage est souvent la raison d’une consultation esthétique.

Les rides d’expression au niveau du front

Pour atteindre cet objectif, il convient en réalité de comprendre que le front est composé de trois zones à traiter :

  • Les rides horizontales du front
  • Les rides verticales de la glabelle ou rides du lion (entre les deux sourcils)
  • Les rides de la patte d’oie

Ces trois zones sont responsables des expressions du regard, le meilleur traitement en médecine esthétique à ce jour, agira sur les différents muscles afin d’atténuer et de supprimer naturellement certaines rides.

Rides horizontales du front

Ce sont des rides d’expression provoquées par la contraction des muscles frontaux. Lorsque ces muscles se décontractent, le front redevient lisse.

La toxine botulique est l’innovation thérapeutique la plus intéressante de ces 15 dernières années, une vraie révolution pour traiter le regard. Ce traitement agira sur les muscles frontaux en rendant leur contraction moins puissante.

La relaxation des muscles frontaux va atténuer très fortement les rides horizontales du front et limiter leur aggravation.

Rides verticales entre les sourcils ou rides du lion

Les rides du lion (ou rides de la glabelle) se dessinent verticalement entre les sourcils. Pour les repérer, il suffit de se placer devant un miroir et de froncer les sourcils.

Elles donnent au visage un aspect un peu sévère et préoccupé.

La naissance de ces rides est associée à la contraction répétée d’un muscle sous-jacent appelé muscle corrugator et à la perte d’élasticité de la peau.

Des éléments extérieurs comme l’exposition solaire non protégée et répétée peuvent accentuer ces rides.

Les rides de la glabelle commencent à se dessiner entre 25 et 30 ans et s’accentuent davantage avec le temps.

Les personnes qui froncent souvent les sourcils, la plupart du temps inconsciemment, verront ces rides apparaître plus rapidement.

Le traitement par toxine botulique va relaxer les muscles afin de lisser ces rides.

Rides de la patte d’oie

Les rides de la patte d’oie sont les rides situées au coin externe de l’œil.

Elles sont provoquées par un relâchement de la peau à cet endroit (rupture des fibres élastiques) mais également en raison de la sollicitation des muscles orbiculaires lors des mimiques. Ce sont donc des rides d’expression.

Le mécanisme d’action de la toxine botulique sera le même que pour les 2 autres zones, avec une relaxation du muscle orbiculaire de l’œil entrainant un lissage de la zone.

La concavité ou creux frontal

Avec l’âge, le front peut perdre son aspect bombé ou convexe et se creuser au-dessus des sourcils. Cette perte de soutien peut donner une zone d’ombre au-dessus du cadre orbitaire et être responsable d’une chute du sourcil et de rides verticales au niveau du front.

Des injections d’acide hyaluronique dans cette zone vont permettre de traiter cette concavité et redonner un aspect plus bombé au front. Elles vont redonner du soutien et rehausser le sourcil également.

Ces traitements vont éclairer le haut du visage et donner un air moins sévère et moins marqué. N’hésitez pas à prendre rendez-vous pour une première consultation. Le Dr Maryse MATEO DELAMARRE procédera à un examen clinique afin de vous proposer un plan de traitement personnalisé.

Les cookies nous aident à faire fonctionner notre site. En utilisant notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations